L’ostéopathie

L’ostéopathie traite de nombreux troubles. Mais quelles sont les grands principes de cette technique ? Comment se déroule une séance d’ostéopathie ? Patrick Rattin, ostéopathe à Grenoble, répond à ces questions et vous explique son travail de thérapeute.

Qu'est-ce que l'ostéopathie ?

La définition de l'ostéopathie

L’ostéopathie est une pratique naturelle infiniment subtile, fondée sur la capacité du corps à s’auto-guérir.
Elle n’utilise que les mains du thérapeute, qui ressentent, guident et aident chaque structure du corps à retrouver le bon équilibre pour un fonctionnement optimal.
Il n’y a dons aucun crainte à avoir.

Les grands principes de l'ostéopathie

L’ostéopathie est une pratique née aux États-Unis il y a plus de cent ans.

Elle est fondée sur deux grands principes :

  • Holisme : l’individu est un tout, une globalité.
  • Homéostasie : le maintien des équilibres par compensation.

L’ostéopathie tient compte d’un mécanisme : le MRP ou Mouvement Respiratoire Primaire. Cela signifie que même strictement immobile, le corps vit et est donc animé constamment d’un mouvement aller-retour selon un certain rythme, voisin de 12 cycles/mn.

Les deux tendances de l'ostéopathie

En ostéopathie, il existe deux types de tendances :

  • L’ostéopathie dite structurelle, qui fait “craquer”.
  • L’ostéopathie dite sensorielle. Cette dernière est une technique d’écoute par la main de la mobilité, du mouvement ou de la perte de mobilité des zones du corps et donc des blocages de quelques origine qu’ils soient. Cette technique du praticien est alors appelée ostéopathie douce et c’est cette méthode que Patrick Rattin, ostéopathe à Grenoble, a choisi d’exercer.

Comment se déroule une séance d'ostéopathie ?

La consultation chez Patrick Rattin ostéopathe à Grenoble se déroule sur 1 heure.

Pour quel motif faut-il consulter un ostéopathe ?

Le rendez-vous chez l’ostéopathe est souvent pris suite à un traumatisme physique plus ou moins important (choc, effort, chute…). Mais si cette origine est plus visible, d’autres situations, moins spectaculaires, peuvent amener le patient à consulter un ostéopathe.

Mais il peut aussi s’agir d’une conséquence relevant du domaine de l’organique (tout ce que l’on fait entrer dans le corps : nourriture, boissons, toxiques divers…).

Il existe aussi une troisième cause relevant du domaine psychique (concerne les dysfonctionnements provoqués par les évènements de la vie comme les chocs émotionnels, ou nos comportements habituels ou répétitifs tels que les peurs, la colère, les doutes, la timidité…).
Les relations de cause à effet entre les comportements et les organes sont bien connues : prendre les choses trop à cœur, se ronger le fois…

N’oublions pas que le corps vit, s’adapte lorsqu’il le peut, par des compensations lorsqu’il ne peut faire autrement ou exprime sa souffrance in situ ou à distance et ce même en l’absence d’activité physique.

Il existe donc 3 causes de déséquilibre : Physique, Organique et Psychique.

Quelle est l'histoire du sujet ?

C’est l’anamnèse, l’ostéopathe enquête un peu plus en détail. Il approfondit l’examen avec l’aide du patient.

Quels sont les symptômes ? Y-a-t-il des antécédents médicaux, chirurgicaux ou des précédents traumatiques ? Le patient a-t-il des traitements ?
Car cela peut être révélateur de ce qui arrive bin que le patient n’ait pas fait le rapprochement (douleur d’épaule liée au foie par exemple).

Il ne faut donc pas s’étonner si les questions posées sont parfois surprenantes, apparemment sans lien direct avec le motif de la consultation, ni si l’ostéopathe explore certaines régions du corps son douloureuses.

Corrections manuelles par le thérapeute

Le temps de la correction est maintenant arrivé.

Tout ralentissement, manque d’amplitude ou déviation par rapport au mouvement vital naturel doit être corrigé.

Par gestes légers et non douloureux, à peine sensibles, la main de l’ostéopathe va tracter, orienter, pousser, bref aider le corps à se libérer du vécu physique, organique ou émotionnel qui l’a bloqué partiellement, localement ou de façon plus marquée.

Les conseils de l'ostéopathe

Pour éviter les récidives, moins fréquentes dans les cas traumatiques, il est vrai, l’ostéopathe peut donner certains conseils par rapport à l’alimentation par exemple ou par rapport aux problèmes récurrents qui ont toujours pour origine un épisode d vie parfois oublié, occulté ou connu mais rebelle.

Quelques précisions sur l'ostéopathie

Que se passe-t-il après une séance avec un ostéopathe ?

En fonction des patients et de l’intensité du ou des blocages, l’adaptation à ce nouvel équilibre corporel, induit par le traitement ostéopathique, peut durer plusieurs jours.

De la fatigue, des tensions musculaires ne sont pas rares pendant quelques heures et certains, à l’inverse ne vivront aucun phénomène de réaction.

Informations sur la douleur en général

La douleur est un voyant rouge qui est là pour signaler un dysfonctionnement. Mais celui-ci peut être à distance de la zone sensible. Il lui est alors relié par un système donné. Classiquement, il peut y avoir une correspondance entre les vertèbres et les organes. Par exemple, un problème de foie peut donner une douleur dorsale ou d’épaule et vice-versa.

Il est donc, toute proportion gardée, dangereux d’éteindre le voyant. Il n’y a alors plus de signal; certes, le sujet le vivra mieux, mais l’origine pouvant être toujours présente, l’évolution pourra avancer masquée et la pathologie apparaître quelques mois ou même quelques années plus tard.